Alice CHERKI


alice
Née à Alger en 1936, Alice Cherki a fait des études de médecine après un passage en hypokhâgne. Elle est interne en psychiatrie à l’hôpital de Blida Joinville en 1955. Elle participe à la lutte pour l’indépendance de l’Algérie. Exilée en France en 1957, interne provisoire des hôpitaux psychiatriques de la Seine, elle rejoint la Tunisie en 1958 puis l’ex RDA et de nouveau l’Algérie indépendante en 1962. En France depuis 1965, elle y exerce à Paris comme psychiatre et psychanalyste.
Son thème de recherche de prédilection a trait à une réflexion continue sur les rapports entre la psychanalyse et le politique. Plus singulièrement à travers les années, sur la mise à mal des sujets sur les silences de l’histoire, de génération en génération.


Ouvrages


  • "La frontière invisible, violences de l’immigration », Editions Elema, 2006

  • « Frantz Fanon, portrait», Editions du Seuil, 2000

  • « Les Juifs d’Algérie », Editions du Scribe, 1987

  • « Retour à Lacan ? », Editions Fayard, 1981

Articles


  • « L’homme au profil andalou », in « Mon père », Ed. Chèvrefeuille étoilée, 2007

  • « Qui êtes-vous, Madame la France », in « C’était leur France En Algérie avant l’indépendance », Ed. Témoins, Gallimard, 2007

  • « Colonies la lettre en souffrance », in « La chose traumatique », Ed. l’Harmattan, 2005

  • « Le retour de l’étranger », in « Enfances et cultures », Ed. Anpase, 1986

Mots clés


  • Immigration

  • Violence

  • Guerre

  • Identité

  • Exil




Retour